DOMINIQUE BROWN POURRAIT-IL DEVENIR LE NOUVEAU CHEF DU PLQ?

0
105
Source: Facebook et Dominique Brown

L’aile jeunesse du Parti libéral du Québec désire un chef qui incarnera le renouveau et qui mettra la question de l’environnement au premier plan. À cet effet, Dominique Brown pourrait figurer parmi les favoris.

Étant l’une des figures de proue du rendez-vous d’affaires vert et fier albertain, Dominique Brown a tout ce qu’il faut pour charmer l’aile jeunesse du Parti libéral du Québec (PLQ). Il est un jeune entrepreneur, un père de famille, souvent photographié avec sa conjointe, et en plus, il est photogénique. Ce principal actionnaire des Chocolats Favoris a les allures d’un successeur intéressant à Philippe Couillard.

Un meneur né

Dès son jeune âge, Dominique a dû apprendre l’art des relations humaines et le sens de la justice. Aîné d’une famille de huit enfants, il a démontré qu’il savait gérer une équipe. Tôt dans sa vie, il a manifesté qu’il était un leader dans l’âme. Il n’est pas étonnant que l’École d’entrepreneurship de Beauce reconnaisse qu’il possède une expertise hors norme pour mener à terme des projets d’envergure.

Son expérience en affaires

Dès le primaire, il démontrait qu’il avait l’étoffe d’un homme d’affaires. Il a mis au point une monnaie parallèle qui faisait fureur à son école, à un point tel qu’il s’en est servie pour acquérir un jeu vidéo. À 17 ans, il a enregistré sa première entreprise , Beenox, un studio de jeux vidéo. En 2005, son entreprise est devenue une filiale de la multinationale américaine, Activision.

Un développeur

Le prestigieux Canada’s Top40 under 40 le reconnaît, en 2010, pour son sens de l’innovation, son leadership, sa stratégie de croissance et également pour son implication sociale. Les organisateurs du Concours Arista, une des plus grandes compétitions qui met en valeur la relève en affaires, le qualifient d’entrepreneur chevronné, « […] fortement axé sur la croissance ».

Un réseau significatif

Dominique Brown sait s’entourer des meilleurs. Effectivement, en avril dernier, on apprenait qu’il avait approché Alain Bouchard pour investir dans Chocolats Favoris. Non seulement le cofondateur et président du conseil d’administration d’Alimentation Couche-Tard a accepté d’investir dans son entreprise, mais il a réussi à recruter Daniel Gauthier et Luc Dupont. En plus de s’entourer d’excellents entrepreneurs expérimentés, il sait accroître sa visibilité.

Considéré comme l’un des confiseurs qui fait partie du top 100 des confiseurs à travers le monde, le fils de Jacques Brown et de Claude Labrie comptait, en avril dernier, 33 succursales, dont 28 au Québec, 4 en Ontario et 1 en Colombie-Britannique.

Une figure médiatisée

Apparu en 2018 à l’émission L’œil du Dragon, Dominique Brown s’est mérité une place au sein des gens riches et célèbres. Au fil du temps, l’actionnaire principal de Chocolats Favoris a participé à plusieurs événements. Son nom circule partout sur la toile et dans les réseaux sociaux, sans compter qu’il sait faire parler de lui. Le HuffPost Québec mentionnait que, faute de main-d’œuvre disponible, il a dû jouer le rôle d’employé et servir à la caisse à l’une de ses succursales. Cette nouvelle a été diffusée sur plusieurs autres plateformes, telles que TVA Nouvelles et Le Soleil, pour ne mentionner que celles-là.

Un chef d’envergure

Comptant plus de 1400 employés dans son réseau de succursales, celui qui veut conquérir le monde s’avère un candidat drôlement intéressant pour affronter François Legault en 2022. Un chef de sa trempe réussira-t-il à mettre le Parti libéral du Québec à sa main? Là est la question. Ce type de leader n’aime pas s’enfarger dans les fleurs du tapis. À voir son profil, il est certainement issu de l’école de Mario Dumont, celui qui se plaisait à dire que l’efficacité prime sur la procédure. Si les membres de l’establishment du PLQ sont prêts à lui donner de l’espace, je crois qu’il pourrait chauffer les semelles de la CAQ. Maintenant, il reste à savoir si son désir de conquérir le monde passe par le poste de premier ministre ou strictement par le monde des affaires? L’avenir nous le dira…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here