La CAQ veut brimer la liberté de conscience des nouveaux arrivants

0
93

La Coalition Avenir Québec (CAQ) est prête à restreindre la liberté de conscience des nouveaux arrivants pour monter dans les sondages.

La Coalition Avenir Québec (CAQ) veut à tout prix récupérer le vote identitaire. Pour gagner la sympathie des Québécois de souche, la CAQ opte pour l’intolérance. Le deuxième parti d’opposition à l’Assemblée Nationale, veut empêcher l’accès à la citoyenneté à un groupe très spécifique. Son chef, François Legault, cible maintenant les immigrants qui vivent des malaises à l’égard des pratiques homosexuelles et des relations homme-femme différentes de celle du chef caquiste.

Après avoir proposé de retirer les lettres patentes, les certificats d’occupation et les exemptions de taxes aux organismes religieux qui contrediraient leur vision de l’égalité homme-femme et de la pratique homosexuelle, la CAQ s’en prend maintenant aux nouveaux arrivants. Ce n’était pas suffisant d’appuyer le Parti Québécois lorsque ce dernier voulait limiter la liberté des organismes religieux en les étiquetant d’intégristes. Non! La Coalition Avenir Québec est prête à restreindre la conscience des immigrants pour séduire l’électorat islamophobe.

François Legault veut le pouvoir à tout prix. Pour le chef caquiste, il n’est pas question de permettre aux immigrants d’affirmer ce qu’ils pensent, même si l’objectif ciblait le bien commun.

La Charte canadienne des droits et libertés et la Charte des droits et libertés de la personne du Québec protègent très bien l’égalité homme-femme et l’orientation sexuelle de tout type. Pourquoi alors la CAQ et le PQ s’attaquent-ils aux croyances et à la conscience des citoyens? La raison est à la fois simple et lourde de conséquences. Ces deux partis d’opposition veulent que toutes les religions se soumettent à leur vision de l’égalité homme-femme et à leurs convictions à l’égard des pratiques homosexuelles. Par conséquent, ces deux formations sont intolérantes et sans égard à la liberté de conscience de leurs cibles.

En vérité, le motif de la CAQ est de freiner l’élan Péladeau d’être en mesure de récupérer des votes péquistes. Ainsi, la Coalition de François Legault cherche à récupérer les électeurs francophones qui se distancent du patrimoine traditionnel québécois. En se donnant «Legault», le Québec ne sera plus le protecteur de la liberté de conscience. Avec un gouvernement caquiste ou voire même péquiste, notre nation se distancera de plus en plus de son passé. Sous le régime d’un de ces deux partis, un seul élément rassemblera les Québécois: la langue française. Le français ne sera plus la langue du choc des idées mais celle d’un univers à la fois fonctionnel et déraciné.

À ceci surgit une question fondamentale : à quoi bon vivre au sein d’une nation unie par la langue si on ne peut plus s’en servir pour exprimer nos croyances et nos idées? Alea jacta est… À nous Gaulois de résister.

Faisons la promotion d’une liberté respectueuse et fructueuse: parce que nous en sommes fiers et parce que nos descendants le méritent! Freinons cet élan généré par la CAQ et alimenté par le PQ qui vise à assujettir ses citoyens à une vision du monde restreinte, sans saveur et sans couleur. Répondons-leur par la bouche de nos bureaux de votation… Votons pour des partis respectueux de notre patrimoine et de notre liberté de consciences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here