L’Assemblée nationale adopte une motion visant à renforcer la Charte de la langue française

0
75
Camil Laurin, auteur de la Charte de la langue française, source photo: André Turcotte alias Motardez et Flickr

 

Le vendredi 21 février 2020

 

Voici la motion que l’Assemblée nationale a adoptée pour mettre davantage en valeur les pouvoirs de la Charte de la langue française:

«Que l’Assemblée nationale réitère le statut du français comme seule langue commune et officielle au Québec;

«Que l’Assemblée nationale rappelle le droit fondamental pour tous les Québécois et toutes les Québécoises de vivre et de travailler en français sur leur territoire;

«Que l’Assemblée nationale exprime sa profonde préoccupation quant à l’effritement du français au Québec, particulièrement en région métropolitaine;

«Qu’elle reconnaisse la nécessité de rouvrir la Charte de la langue française pour renforcer les protections dont s’est doté le Québec, notamment à l’égard du français comme langue de travail;

«Qu’elle réclame que les entreprises sous juridiction fédérale soient soumises à la Charte de la langue française;

«Enfin, qu’elle demande au gouvernement de déposer un projet de loi faisant en sorte que les entreprises de 25 à 49 employés soient elles aussi soumises aux exigences de cette même charte.»

La Coalition avenir Québec (CAQ) et Québec solidaire (QS) ont appuyé la motion déposée le 20 février dernier par le Parti québécois (PQ).  Seul les Libéraux (PLQ) se sont opposés parce qu’il ne s’agissait pas, selon eux, de la meilleure stratégie pour remédier à l’effritement de la langue française dans la région métropolitaine.

C’est dans la bonne humeur que j’en ai discuté avec Jean-Ernest Pierre, l’animateur de l’émission Billet de retour diffusée sur les ondes de CJMS \ 1040 AM et de CPAM \ 1410 AM.

Merci de nous faire part de vos commentaires en bas de l’écran dans l’espace réservé à cette fin.

Éric Lanthier, chroniqueur politique et social

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here