L’élargissement de l’aide médicale à mourir était prévisible

0
135
Source photo: Adobe

 

Selon Nathalie Elgrably-Lévy, la possibilité d’offrir l’aide médicale à mourir aux patients atteints d’une maladie mentale était prévisible.  La chroniqueuse hebdomadaire du Journal de Québec ose exprimer tout haut ce que peu d’analystes n’arrivent pas à dire tout bas.  Selon cette dame:

L’intelligentsia politique use alors de subterfuges lexicaux, comme l’expression « soins de fin de vie », et joue sur l’humanité des individus pour faire oublier que la loi vise ultimement à permettre à l’État de tuer en toute légalité.

J’en ai discuté avec Jean-Ernest Pierre, l’animateur de l’émission Billet de retour diffusée sur les ondes de CJMS \ 1040 AM et de CPAM \ 1410 AM.

Merci de nous faire part de vos commentaires en bas de l’écran dans l’espace réservé à cette fin.

Éric Lanthier, chroniqueur politique et social

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here