Protéger nos libertés, tel est le mandat d’un gouvernement démocratique

0
308

Source imagehttps://pixabay.com/en/woman-headscarf-girl-lady-adult-918776/

par Éric Lanthier

Le gouvernement Couillard s’apprête à légiférer sur la laïcité de l’État.  J’espère qu’il tiendra bon et qu’il assumera ses responsabilités en protégeant nos foyers et nos droits ainsi que notre patrimoine.

 

Le projet de loi 62, déposé par la ministre Vallée a pour but de protéger les libertés de tous les Québécoises et Québécois.  En apparence, en matière de laïcité, nous avons un gouvernement qui n’a pas l’intention de céder à la pression des lobbys.  Les groupes de pressions qui s’opposent au projet de loi 62 veulent évacuer toute référence à la transcendance, nous distancer de notre patrimoine et qui plus est, restreindre nos libertés dans la société civile.

 

Référence à la transcendance

Le Québec n’est pas le seul à débattre des limites des libertés individuelles et de la liberté de religion.  En France, ce sujet est au cœur des débats.  Le seul qui se démarque est Jean-Frédéric Poisson.  Son audace fait de lui un politicien qui n’a pas froid aux yeux.  En prenant position pour la liberté de religion,  il démontre qu’il est un homme inspirant et courageux.  L’essence de son discours a été publiée la semaine dernière.  Voici ce qu’il a affirmé: «Depuis 1905, si l’État est neutre, l’espace public lui, ne l’est pas.  Ce qui veut dire que, il ne peut pas y avoir de liberté religieuse sans la liberté d’exprimer sa foi religieuse, y compris d’ailleurs par le port du vêtement…  L’État est neutre, bien sûr, il protège la liberté religieuse et l’espace publique doit permettre de voir vivre pacifiquement les uns à côté des autres, des gens qui ont des croyances et les gens qui n’en n’ont pas, en manifestant cette appartenance à cette croyance…»[1]  Jean-Frédéric Poisson n’a pas peur de prendre position en faveur de tous les croyants, qu’ils soient de foi athéiste ou de foi théiste.  Il croit qu’une société démocratique doit faire de la place à l’un comme à l’autre.  C’est l’expression d’une société juste qui met en valeur la liberté.

 

Restreindre ou non la place des théistes, telle est la question

Restreindre l’expression des croyances individuelles et collectives sur la place publique est une forme d’iniquité sociale.  Tous ont droit de librement exprimer ce qu’ils croient par des opinions, des analyses, des publications, des rassemblements, des présentations électroniques, des célébrations et par l’affichage de symboles.  C’est le propre d’une société démocratique, libre et ouverte.

 

Dans une société libre, l’espace ne doit pas être réservée à un seul groupe, c’est le fondement-même de la liberté d’expression, de la liberté de presse, du droit civique et de la justice sociale. À défaut, on crée une société de classes où les croyants de foi athéiste ont préséance sur les croyants de foi théiste.

 

Préserver le patrimoine québécois

Le gouvernement du Québec va dans la bonne direction en protégeant les libertés individuelles et la liberté de religion.  Là où il a intérêt à démontrer davantage de courage c’est au niveau de la préservation de notre patrimoine.  J’espère que le Premier Ministre Couillard aura le courage de défendre notre patrimoine et d’en faire une valeur nationale.  Il pourrait le faire tout en gardant le fondement du projet de loi 62 qui affirme la laïcité de la nation québécoise tout en protégeant la liberté de tous les groupes de foi athéiste et théiste.  Les deux principes peuvent très bien faire vie commune au Québec.  Il n’aurait qu’à déclarer que seuls…

Pour lire la suite, svp, cliquer: ICI!

_____________________________________

[1] «Je ne serais pas le Chef d’état d’un pays avec une police du vêtement»

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/jean-frederic-poisson-je-ne-serais-pas-le-chef-d-etat-d-un-pays-avec-une-police-du-vetement/5169068291001/

 

 

 

 

 

_______________________________

[1] «Je ne serais pas le Chef d’état d’un pays avec une police du vêtement»

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/jean-frederic-poisson-je-ne-serais-pas-le-chef-d-etat-d-un-pays-avec-une-police-du-vetement/5169068291001/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here