Radicalisation, violence, terrorisme ou Islam : à quelle racine s’attaquer

0
1804

Source imagehttps://pixabay.com/en/terror-attacks-stop-victims-1544145/

par Éric Lanthier

Dans leur lutte à la radicalisation, le PQ et la CAQ ciblent à mots couverts l’Islam.  Or, est-ce vraiment la bonne cible à atteindre? La réponse est non; les autorités gouvernementales doivent s’attarder au terrorisme sous toutes ses formes et non à la pratique de l’Islam.

 

Sans contredit les diverses fusillades et les nombreux attentats à travers le monde nous bouleversent.  Ce sont des crimes gratuits, insoupçonnés qui sont commis envers des victimes sans défense.  Le problème, c’est qu’on accuse l’Islam d’être la racine de tous ces maux. Or, les faits nous démontrent que ce n’est pas tout à fait exact.

 

Certes des attentats sont indéniablement revendiqués par des terroristes identifiés à l’islam; personne ne peut le nier.  Cependant, nous ne pouvons pas restreindre la liberté religieuse de l’ensemble de la population sous prétexte que des terroristes sont issus de l’Islam.

 

Prenons par exemple la tuerie qui eut lieu en Norvège en 2011, était-elle un attentat d’origine islamique?  Non, bien au contraire, Anders Behring Breivik, un homme de  32 ans, non islamique a cruellement ouvert le feu sur des jeunes inscrits à un camp d’été sur l’île d’Utøya.  Aussi horrible que c’était, il ne s’agissait pas d’un attentat terroriste revendiqué par l’Islam.

 

Plus près de nous, prenons l’exemple de l’attentat qui eut lieu en Floride la semaine dernière.  Le journal Le Devoir nous apprenait que la piste terroriste était écartée[1].   Que dire de la tuerie au Japon, encore une fois, il ne s’agissait pas d’un islamiste radical mais bel et bien d’une personne hors de sens qui a tué des handicapés.  Qu’est-ce qui le motivait, la religion?  Non, la haine des handicapés.

 

Statistiquement, à travers le monde, on parle de moins de 50 attentats[2] revendiqués par des islamiques extrémistes, en 2015.  Sans contredit, c’est énorme.  Par contre, au sud de nos frontières, aux États-Unis, on y répertorie plus de 372[3] fusillades de masse[4] en 2015, dont 355 entre le 1ier janvier et le 3 décembre.   Sur ces 372, deux attentats sont revendiquées par des islamiques, soit l’attaque du Curtis Culwell Center au Texas, le 3 mai 2015 et celle qui eut lieu à San Bernardino en Californie, le 2 décembre.

 

Ces chiffres nous démontrent que c’est le terrorisme, la violence et la haine que l’État doit cibler et non le fait qu’un homme prie sans chaussure, cinq fois par jour en direction de La Mecque.  Que la haine et la déraison proviennent de gens de foi athéiste, islamique ou autre, c’est la racine du mal qui doit être adressée et la liberté religieuse de ses concitoyens.

 

Pour lire la suite, svp cliquer: ici! 

 Terrorisme_chandelle

Source imagehttps://pixabay.com/en/terror-attacks-stop-victims-1544145/

[1] http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/476342/fusillade-en-floride-la-piste-terroriste-ecartee

[2] Wikipédia en répertorie 36 alors que France culture parle de 47, voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27attaques_terroristes_islamistes#2015

http://www.franceculture.fr/geopolitique/etat-islamique-la-carte-des-attentats-dans-le-monde#

 

[3] http://www.pbs.org/newshour/rundown/2015-the-year-of-mass-shootings/

[4] http://www.journaldemontreal.com/2015/12/03/tuerie-a-san-bernardino-355e-fusillade-de-lannee-aux-etats-unis

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here