LA VICTOIRE IDENTITAIRE DES PATRIOTES-COMMUNAUTARIENS

4
448

Source  imagehttps://www.flickr.com/photos/mcdemtl/14962543032/

par Éric Lanthier, M. Éd.

 

Le parti qui sera en mesure de déloger les Libéraux aux prochaines élections provinciales est celui qui gagnera la bataille sur le plan identitaire.  Pour gagner cette bataille, les Québécois ont besoin de découvrir un parti qui prône un patriotisme-communautarien.

 

Les «Pat-Com» sont des patriotes

Les Patriotes-Communautariens (Pat-Com) sont ceux qui demeurent attachés au patrimoine québécois tout en demeurant ouvert et inclusif.  Ils veulent s’assurer qu’au Québec on continue de fêter Noël, Pâques, l’Action de Grâce et la Saint-Jean-Baptiste.  Ils sont en paix avec le fait qu’on apprend à l’école les chants traditionnels de Noël qu’ils entendent à la radio.  Ils ne s’offusquent pas de voir une croix sur une montagne, aux abords d’une route ou dans un édifice public.  Ils associent ces fêtes et ces symboles à leur patrimoine.  Ils sont fiers des cabanes à sucre, du sirop d’érable, de la poutine et des Canadiens de Montréal, spécialement lorsqu’ils font les séries.  De plus, ils savent que les «sets carrés» et les rigodons font partis de notre folklore.   Ceci ne les empêchent pas d’être accueillants et équitables avec les nouveaux arrivants et accommodants envers ceux qui ne disposent  pas des mêmes racines que les patriotes.

 

Ils sont aussi Communautariens

Ayant ouvert les portes à l’immigration, le Québec s’est enrichi.  Mais, il vient un temps où les changements sociaux heurtent les uns et les autres.  Les nationalistes-laïcs veulent une nation qui se détache du patrimoine québécois tandis qu’un bon nombre de Québécois à part entière veulent qu’on leur accorde de vivre en marge de cette contraignante laïcité pure et dure.  À ceux-ci on leur accorde, pour un certain temps, des accommodements.  D’autres, de leur côté, veulent tout amalgamer pour assurer un vivre ensemble multicolore. 

 

Ainsi un musulman, dans un Québec empreint de Patriotisme-Communautariens, pourrait faire le Ramadan mais sans en faire une fête nationale car le Ramadan n’a pas d’encrage dans le patrimoine Québécois.   En étant ouvert et accommodant, les Patriotes-Communautariens offrent à chaque communauté de se développer dans un environnement bien défini.  Par exemple, on ne pourrait pas voir un symbole bouddhiste sur le mur de l’Assemblée  nationale parce qu’il ne fait pas partie de notre patrimoine.  Par contre, si des parents veulent mettre sur pied une école bouddhiste qui respecte les normes académiques et administratives du régime pédagogique, ils pourraient obtenir l’aval du ministère de l’éducation pour opérer un tel projet.  Si cette école dispose d’enseignants qualifiés, de locaux adéquats, de ressources adéquates et que les élèves se qualifient aux examens du ministère, on continuerait de leur accorder cette liberté.  Pourquoi?  Parce que dans un univers communautarien, chaque communauté à le loisir de se développer sans avoir à vivre de la répression; en autant qu’il respecte le patrimoine.

 

Respecter le patrimoine ne veut pas dire qu’un Témoin de Jéhovah doit fêter Noël, cela  veut dire qu’il ne peut pas s’opposer à ce qu’on voit un peu partout des affiches où l’on peut lire : « Joyeux Noël ! »

 

Un modèle épanouissant et rassurant

 Pour lire la suite, svp cliquer: ICI!

Je me souviens_muralle

Source  imagehttps://www.flickr.com/photos/mcdemtl/14962543032/

4 Commentaires

  1. Hello there, simply was aware of your weblog via Google, and found that it is really informative. I’m going to be careful for brussels. I’ll be grateful for those who proceed this in future. Numerous people shall be benefited out of your writing. Cheers!

  2. Just desire to say your article is as amazing. The clearness in your post is simply nice and i could assume you are an expert on this subject. Fine with your permission allow me to grab your RSS feed to keep up to date with forthcoming post. Thanks a million and please keep up the rewarding work.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here