Le «Polygamisme»: activité ou identité?

0
113

par Éric Lanthier

Aujourd’hui, l’homophobie est sur toutes les lèvres; ainsi, dès qu’un individu soulève un malaise face à ce qui n’est pas hétérosexuel, il frôle la crucifixion. Mais qu’en est-il de la polygamie? Est-on polygame ou est-ce qu’on pratique la polygamie?

 

Plusieurs personnes réagissent quand j’exprime mon malaise face à la sexualité des individus du même sexe, spécialement lorsque j’avoue que c’est l’acte sexuel entre deux hommes ou deux femmes qui me rend mal à l’aise.  Pour expliquer mon point de vue, je mentionne que ce sont les actions des individus qui déterminent ce qui est acceptable et non l’identité qu’on prétend leur donner.  À cet effet, on me réplique qu’une personne est homosexuelle et qu’elle n’a pas choisi de l’être.  Si c’était le cas, pouvons-nous affirmer qu’un homme qui expérimente à répétition des aventures extra-conjugales, qu’il est, en fait, un polygame?  Devrait-il faire un «coming-out» pour dévoiler sa réelle identité?  Serait-il pertinent qu’il en avise son amie de cœur avant d’entreprendre une relation sérieuse avec elle?  Devrait-il en avoir honte?  Personnellement, je ne crois pas qu’un individu naît polygame; en vérité, il pratique la polygamie pour assouvir son appétit sexuel.

Or, si c’est bon pour un, c’est bon pour l’autre.  Si la pratique homosexuelle fait partie de l’identité d’une personne, peut-on exclure l’identité sexuelle des hommes à femmes qui sont des polygames non-avoués?  Si on ne peut pas exclure l’identité sexuelle d’un polygame, donc, ce n’est qu’une question de temps avant que le Canada ne légalise la polygamie.  Après la polygamie qu’allons-nous accepter, la pédophilie, la bestialité protégée et hygiénique, puis quoi d’autre? Si c’est le cas, où place-t-on la limite à ce qui est moralement acceptable dans notre nation?

Ne vous inquiétez pas, je le répète, je ne suis pas en faveur de la polygamie…

Pour lire la suite, svp cliquer: ICI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here